Le samedi 12 décembre dans les jardins de FOKAL Raoul Peck signera son livre Monsieur le Ministre… Jusqu'au bout de la patience, à l'occasion de la réédition de l'ouvrage. Cette vente signature donnera l'occasion d'échanger dans une atmosphère conviviale avec l'auteur, ainsi qu'avec l'ancien Premier Ministre Rony Smarth, auteur de la postface, et le grand écrivain américain Russell Banks, auteur de la préface de la première édition, qui seront également présents.

Raoul Peck a été pendant 18 mois ministre de la Culture en Haïti dans le gouvernement du Premier Ministre Rosny Smarth. Le 22 octobre 1997, il démissionne collectivement avec six de ses collègues ministres pour protester contre les dérives du pouvoir des Présidents Préval et Aristide.

Réédité, corrigé et annoté dans cette nouvelle version, Monsieur le Ministre… Jusqu'au bout de la patience est le récit d'une incroyable expérience d'engagement politique dans l'Haïti des années 90 et 2000. On peut y lire très clairement les prémices des crises profondes d'aujourd'hui.

À l'époque, écrire un tel livre n'était pas sans danger. Risques, pressions, menaces, n'ont pas empêché Raoul Peck, ancien ministre de la Culture d'Haïti, de parler des maux de son pays.

Recueil de réflexions sur l'engagement politique, son livre est aussi la radiographie d'un formidable mouvement démocratique qui a profondément changé le pays.

Utilisant l'ironie et la passion, Raoul Peck porte un regard lucide et sans concessions sur les entrailles de « la Bête ». Il règle ses comptes avec la classe politique et les dirigeants du moment, avec les intellectuels de son pays et avec le milieu culturel dans son ensemble. Mais surtout, Raoul Peck règle ses comptes avec lui-même. Sorti meurtri, mais non vaincu, d'une expérience qui n'est finalement qu'un passage vers d'autres formes de combat, il laisse espérer d'autres pistes de construction.

Jusqu'au bout de la patience est le récit de l'expérience d'un artiste-citoyen devenu ministre, mais refusant la langue de bois et le silence complice. Entre colère et ironie, entre récit intime et regard humoristique, Raoul Peck nous livre là un témoignage précieux.

EJ/Radio Métropole Haïti