Laurent Salvador LAMOTHE, Jean Renel SANON, Jacques ROUSSEAU, Wilson LALEAU, Stéphanie BALMIR VILLEDROUIN, Florence DUPERVAL GUILLAUME et Yannick MEZILE, ministres de l'administration Martelly sont considérés comme inamovibles et sont en poste depuis la formation du premier gouvernement de l'ère Martelly.

Ces personnalités réputées proches du chef de l'Etat occupent des portefeuilles importants et imprègnent leur marque au gouvernement.

Le Premier Ministre Laurent Salvador LAMOTHE, proche et associé du président Martelly, avait occupé la fonction de ministre des affaires étrangères avant de se transporter à la Planification et la coopération externe. Ce portefeuille est la plus importante dans la gestion des programmes et projets du gouvernement.

Jean Renel SANON, proche du chef de l'état avait été secrétaire général de la Présidence dans les premières heures de l'administration Martelly. En dépit d'un vote négatif au Sénat, M. Sanon conserve les commandes du ministère de la Justice et de la Sécurité Publique.

Jacques ROUSSEAU, surnommé " Jaco" gère des ressources financières importantes au ministère des Travaux Publics, Transports et Communications. Les principaux projets du gouvernement sont réalisés dans les secteurs des infrastructures routières, aéroportuaire et agricole.

Wilson LALEAU, avait cumulé au cours des deux dernières années deux portefeuilles importantes des finances et de l'économie ainsi que du Commerce et de l'Industrie.

Stéphanie BALMIR VILLEDROUIN, occupe le portefeuille du Tourisme et assure la gestion de nombreux projets importants dont celui d'Iles a vache en tant que destination touristique. Dans le nouveau cabinet Mme Villedrouin aura également la charge des Industries créatrices.

Florence DUPERVAL GUILLAUME, ministre de la Santé Publique et de la population, est également un proche de la famille présidentielle. Elle gère d'importants programmes visant à augmenter la couverture sanitaire grâce à l'appui des partenaires étrangers.

Yannick MEZILE, ministre à la Condition Féminine et aux Droits des Femmes, est relativement discrète dans le secteur des droits de la femme. Récemment elle avait démenti des rumeurs faisant état de sa démission.

Seul Ralph Theannot, ministre chargé des relations avec le Parlement, depuis l'intronisation du chef de l'Etat, fait exception. Il n'a pas été remplacé par une autre personnalité puisque son portefeuille n'est pas mentionné dans l'arrêté.

LLM / radio Métropole Haïti