Les membres de la commission de suivi de l'Accord d'El Rancho exhortent les parties signataires à mettre en œuvre les différents points conclus lors du dialogue inter haïtien. A l'exception du sénateur Steven Benoît, les membres de la commission de suivi ont fait valoir que 5 jours francs se sont écoulés sans de réels progrès dans l'application de l'accord.

Des correspondances ont été adressées au chef de l'état, au président du Sénat et de la chambre des députés ainsi qu'au président du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ) afin d'implémenter les différents points de l'Accord.

Le leader du Greh, Himmler Rebu, signale que les membres de la Cour Supérieur des Comptes et du Contentieux Administratif (CSCCA) qui ont été nommés n'ont toujours pas été installés dans leur fonction.

Toutefois l'ex sénateur Rudy Heriveaux note que l'Exécutif a franchi quelques pas en publiant la loi sur l'académie du créole et plusieurs résolutions du Sénat.

L'Exécutif devra également réaliser un remaniement ministériel et former un gouvernement d'ouverture.

Dans le même temps les membres de la commission de suivi exhortent les parlementaires à modifier la loi électorale dans un délai de 10 jours. L'ex sénateur Heriveaux a laissé entendre que 5 jours francs se sont écoulés sans que les législateurs ne planchent sur le dossier. Il presse l'Exécutif à soumettre officiellement au Parlement les articles devant être modifiés.

Le comité de suivi invite également le président du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ) et le ministre de la justice à œuvrer afin de rechercher des solutions dans le dossier des frères Florestal, considérés comme des prisonniers politiques.

L'Exécutif, le Législatif et le CSPJ devront également remplacer ou confirmer un de leurs représentants au Conseil Electoral Provisoire (CEP).

Les membres du comité de suivi ont démenti les allégations faisant état de l'existence de plusieurs documents. Ils ont soumis aux journalistes une copie de l'accord qui a été paraphé par les représentants des parties et authentifié par un notaire.

LLM / radio Métropole Haïti