Plusieurs dirigeants politiques saluent la publication de la loi sur les partis politiques dans le journal officiel Le Moniteur du mardi 21 janvier 2014.

La secrétaire générale de la Fusion des Socio-démocrates, Edmonde Supplice Beauzile, considère cette publication comme une victoire. Rappelant qu'elle avait introduit le document au Sénat, Mme Beauzile concède que cette loi n'est pas parfaite mais assure qu'elle permet de réguler le financement et le fonctionnement des formations politiques. Elle indique qu'un amendement de cette loi peut être envisagé par les législateurs haïtiens.

C'est également l'avis du chef de file d'Ayiti an Aksyon, Youri Latortue. Cette loi n'est pas parfaite, elle peut être amendée mais entre temps il fallait avoir un outil légal pour les formations politiques, insiste M. Latortue rappelant qu'il avait travaillé sur le document soumis aux législateurs depuis 4 ans.

Le conseiller du chef de l'état fait remarquer que cette loi est d'autant plus importante que les partis politiques sont au cœur de notre régime politique. Le Premier Ministre émane du Parlement et les législateurs proviennent des partis politiques d'où l'importance d'une structuration des partis politiques, insiste l'ex sénateur Latortue.

Le Premier secrétaire du Sénat, Steven Benoît, se réjouit également de la publication de la loi sur les partis politiques. Après 25 ans le pays dispose d'une nouvelle législation moderne, s'exclame M. Benoît pour qui cette loi est très démocratique.

Le parlementaire attire l'attention sur les prérequis exigés maintenant pour la formation d'un parti politique. Il préconise que les acteurs politiques envisagent d'amender le document après les prochaines élections.

LLM / radio Métropole Haïti