Les membres du conseil supérieur des salaires (CSS) ont confirmé hier que le premier rapport a permis de fixer les salaires minimum en fonction des secteurs d'activités. Les représentants du gouvernement, des syndicats et des patrons ont tenu compte de plusieurs paramètres économiques et de la vitalité des entreprises pour définir les salaires minimum.

Les employés des entreprises classées dans la catégorie A, considérées comme ayant une croissance stable, bénéficieront d'un salaire minimum de 260 gourdes par jour. 25 types d'entreprises sont listées dans la catégorie A ; production privée d'électricité, institution financière, télécommunications, commerce et import –export, supermarché, bijouterie, galerie d'art, magasin de meubles, de mobilier et d'appareils électroménagers, magasin de matériels informatiques, entreprise de location de voiture, entreprises de transport aérien, entreprise de courrier et de transport de colis, école professionnelle privée, entreprise de jeu de hasard, industries manufacturiers tournées vers le marché local, concessionnaire d'automobile, communications, agence de publicité et presse écrite et électronique, institution scolaire privée, institution universitaire privée, institution de santé privée, pompe funèbres, agence maritime et aéroportuaire, cabinet de professionnels libéraux et consultant, agence de voyage, agence immobilière.

Les employés des entreprises classées dans la catégorie B, considérées comme des entreprises qui se tirent d'affaire, percevront un salaire minimum de 240 gourdes par jour.

Les types d'entreprises concernés sont bâtiments et travaux publics, entreprise de location de camion et d'engins lourds, entreprise de location de matériaux de construction, entreprise de transport de matériaux de construction, quincaillerie, coopératives, caisse populaire et institutions de microcrédit, commerce de gros, magasins de produits cosmétiques et de vêtements, commerce de livraison d'eau en vrac, entreprise de transport terrestre, imprimerie, photocopie, infographie et informatique, salon de coiffure et de massage, entreprise de nettoyage de vêtements, industrie extractive mines et carrière, entreprise de distribution d'essence, agence de sécurité.

Dans la catégorie C, les membres du Conseil Supérieur des Salaires ont regroupés les entreprises vulnérables ou pouvant créer de nombreux emplois. Les ouvriers dans ce secteur percevront un salaire minimum de 225 gourdes par jour.

Il s'agit des industries d'assemblage tournées vers l'exportation, autres industries manufacturiers tournées vers l'exportation, restaurant et hôtel, agriculture, pisciculture, élevage et pêche, industrie de transformation de produits agricole, commerce de détails, boutique d'artisanat et de maroquinerie, entreprise de transport maritime, presse communautaire et autres service non marchand.

Deux classes spéciales ont été définies par le CSS. Une classe qui concerne l'administration publique le salaire minimum est de 300 gourdes. Et une seconde classe regroupant les travailleurs a domicile dont le salaire est de 125 gourdes.

LLM / radio Métropole Haïti