L'IFES se prononce pour une modification du calendrier électoral et le report de la date des élections. Selon l'organisation, cette décision permettrait au CEP d'éviter de compromettre la crédibilité du scrutin.
D'autre part, le Premier Minitre, Jacques Edouard Alexis, refuse de se prononcer sur un éventuel report de la date des élections législatives et locales du 19 mars. Le Chef du Gouvernement ne veut faire aucun commentaire soulignant que toute décision sur le processus relève du Conseil Electoral Provisoire. En ce qui concerne la persistance du conflit à Anse d'Hainault, le Premier Ministre estime qu'il revient au CEP d'agir. Jacques Edouard Alexis avait rencontré le week-end écoulé une délégation du congrès américain.
Le Conseil Electoral Provisoire se garde jusqu'ici de se prononcer sur la proposition de l'IFES de différer la date du scrutin législatif et local du 19 mars, en raison de certaines contraintes techniques. Toutefois, la question devrait être débattue au sein de l'institution dans les prochains jours car faut-il le rappeler, l'IFES est l'un des principaux partenaires du CEP.

Le Mouvement Patriotique Pour le Sauvetage National se montre critique vis-à-vis du Conseil Electoral. Selon le MPSN, le conseil ne manifeste aucune volonté réelle d'organiser les élections dans le pays. Le MPSN cite entre autres la position du CEP qui entend lier le financement des partis politiques à la signature du code d'éthique.
Le report de la date des élections du 19 mars s'avère nécessaire, selon l'IFES. La Fondation Internationale pour les Systèmes Electoraux qui vient de présenter un rapport sur le processus électoral, suggère au CEP, de repousser la date du scrutin pour des raisons techniques. Au niveau du Conseil Electoral Provisoire, on évite pour le moment de commenter la question.

Pétion-Ville
Le Conseil Electoral Provisoire vient de nommer un nouveau président au BEC de Pétion-Ville. Le responsable fraîchement investi a dressé un constat alarmant du déroulement des opérations d'inscriptions dans la commune.

Petit-Goâve et Beaumont
Le Conseil Electoral Provisoire compte démarrer cette semaine les opérations d'inscriptions dans les régions où le matériel a disparu. Le CEP va distribuer dès ce mardi du matériel à Petit-Goâve et à Beaumont.
Pendant que ce conflit attend d'être résolu, d'autres types de tension apparaissent : à Petit-Goâve, par exemple, où les opérations d'inscription ont été bloquées, suite à l'incendie du BEC.
Caricom
Le CARICOM prêt à fournir une assistance à l'organisation des élections en Haïti : une délégation de l'organisation régionale est venue s'enquérir des besoins du CEP.
Une rencontre s'est déroulée lundi, entre le CEP et une délégation du CARICOM, le Secrétaire Général de l'organisation régionale qui présidait la délégation a indiqué que les pays du marché commun de la Caraïbe cherchent à savoir quelle assistance ils pourraient offrir au CEP. Edwin Carrington a déclaré que le CARICOM envisage d'envoyer une mission d'observation du processus électoral.

Canada
Visite en Haïti du responsable du dossier d'Haïti au sein du Gouvernement Canadien. M. David Lee est venu s'informer de l'état d'avancement du processus électoral. L'envoyé spécial Canadien a déjà rencontré hier, le Président de la République René Préval. M. David Lee doit notamment s'entretenir avec des responsables politiques et du CEP durant sa visite dans le pays.