L'Inspection Générale de la Police ouvre une enquête sur l'intervention musclée des policiers à Miragoâne et à Grand-Goâve au début du mois.

Selon le Ministre de la la Justice, cette enquête doit déterminer la responsabilité des policiers dans les faits qui leur sont reprochés par les organisations des droits humains.

Me Camille Leblanc affirme que l'Inspection Générale n'hésitera pas à sévir contre les policiers qui se seraient rendu coupables d'actes de violations des droits de l'homme.

De nombreuses associations des droits humains avaient dénoncé la semaine dernière l'intervention des policiers à Grand-Goâve et à Miragoâne. Les militants des droits humains avaient réclamé l'ouverture d'une enquête sur le comportement des policiers notamment ceux du CIMO à Miragoâne et à Petit-Goâve.