Les autorités policières confirment qu'un des bandits impliqués dans l'assassinat du policier Jean Richard Cayo a été appréhendé. Le chef de la police, Godson Orelus, s'est gardé de dévoiler le nom de l'individu arrêté arguant que ceci nuirait à l'enquête.

Les enquêteurs de la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) auraient déjà identifié le gang et ses membres coupables de ce crime. M. Orelus d'un ton ferme a donné l'assurance que tous les auteurs du crime seront capturés.

Les forces de l'ordre sont informées des noms et disposent des photos de ces criminels qui seraient déjà en cavale.

Selon M. Orelus la police haïtienne dispose d'outil pour traquer efficacement les criminels. Les auteurs de crime ne pourront pas s'enfuir à l'étranger, a fait remarquer M. Orelus rappelant que la collaboration au niveau de l'Interpol permettra de capturer les bandits.

Dans le même temps, le chef de la Police a révélé que le policier Marcelin Jevousaime, également témoin dans l'enquête est rentré au pays. Il avait bénéficier de soins à Cuba après avoir été attaqué par un groupe de bandits.

Interrogé sur la manifestation des résidents de Carrefour visant à réclamer justice Jean Richard Cayo, le chef de la Police dit comprendre les revendications de ces citoyens. Il les exhorte à ne pas verser dans des actes de violence durant ces manifestations.

Plusieurs dizaines de résidents de Carrefour feuilles ont réalisé hier une nouvelle manifestation afin de réclamer l'arrestation des auteurs du crime. Ils accusent les députés, concernés par l'enquête sur l'assassinat du policier Walky Calixte, d'être également les auteurs de ce crime.

Les manifestants annoncent la poursuite de leur mouvement jusqu'à satisfaction de leurs revendications.

LLM / radio Métropole Haïti