L'Exécutif et le Parlement ont conclu un accord ouvrant la voie à la formation du Conseil Électoral Permanent (CEP) organe chargé d'organiser les prochaines sénatoriales. L'accord a été paraphé le 24 décembre 2012 grâce a une médiation de l'organisation Religions pour la Paix.

Ce accord prévoit la formation d' un organe chargé de gérer provisoirement le Conseil Electoral Permanent en vue d'organiser les prochaines élections. Le Collège Transitoire du Conseil Electoral Permanent (CTCEP) sera constitué avec les représentants de l'exécutif, du législatif et du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire. Les leaders du Parlement ont promis de réaliser une séance en assemblée nationale afin de lancer le processus de désignation des membres du CTCEP.

L'accord permet au chef de l'Etat de confirmer ou de remplacer les trois membres déjà désignés au sein du CEP contesté par les parlementaires. Les représentants de la Présidence et du Parlement ont également convenu que le mandat du Collège Transitoire du Conseil Electoral Permanent prend fin à la proclamation des résultats définitifs des prochaines élections.

L'accord du 24 décembre qui permettra de trouver une issue à la crise préélectorale a été conclu sans la participation de la majorité parlementaire à la chambre basse. Le député Tolbert Alexis, n'avait jamais siégé en tant que membre de la commission bicamérale de négociation.

L'accord a été paraphé par les sénateurs Jean William Jeanty, Jocelerme Privert, François Lucas Sainvil, les députés Vikens Derilus et Guerda Bellevue Benjamin ainsi que M. Grégory Mayard-Paul, conseiller Spécial du Président de la République.

LLM / radio Métropole Haïti