La Minustah annonce qu'elle va continuer à soutenir la police nationale dans ses actions contre des hommes armés et en treillis militaires qui se réclament des anciennes forces armées d'Haïti.

Lors de la conférence hebdomadaire de la mission ce jeudi, la porte parole de la Minustah, Sylvie van den Wildenberg a indiqué que cette décision est en étroite ligne avec le mandat de la force onusienne déployée en Haïti.

Selon la porte parole adjoint de la police des nations unies, Michel Martin ce soutien qui prendra différentes formes.

Depuis plusieurs mois, des groupes d'hommes en d'uniformes et parfois armés, ont investi des terrains des ex FAD'H en plusieurs points du territoire. Notamment à Carrefour, aux Gonaïves et dans le Plateau central.

En dépit des menaces et des pressions exercées par le gouvernement haïtien, nombreux sont ceux qui, parmi eux, souhaitent poursuivre leur mouvement de remobilisation.

EJ/Radio Métropole Haïti