Le calme est revenu au service de la circulation, où les policiers ont repris du travail jeudi dernier, après avoir protesté la veille contre l'assassinat de l'un des leurs.

Le responsable du service de la Circulation annonce des mesures administratives contre les policiers impliqués dans l'incident survenu à la rue Chavannes, lorsque des policiers ont ouvert le feu sur un véhicule appartenant au Député Séjour Rodriguez.

« Les policiers ne sont pas habilités à organiser des manifestations, encore moins à se faire Justice, », a déclaré, le commissaire Will Dimanche, responsable du service de la circulation.

Rappelons que cette situation, qualifiée de dérive par le responsable de la Circulation est survenue après la mort du policier Walky Calixte tué dans sa voiture à Martissant, mardi dernier. Il aurait été menacé de mort, quelques heures avant par le chauffeur et beau-frère du député Séjour Rodriguez, après son arrestation.

Une source nous confie qu'une lettre a été envoyée au député le convoquant au cabinet d'instruction du juge Jean Wilner Morin.

Notons par ailleurs, qu'en moins de 48 heures, au moins 3 policiers ont été tués par balles.

EJ/Radio Métropole Haïti