L'Etat major de fanmi Lavalas se démarque de la position exprimée par la branche sud du parti pour le respect du 12 juin pour la rentrée parlementaire.

Lafanmi Lavalas fait sienne la position du Président Préval, face au nouveau calendrier fixé par le CEP. Le parti de Jean Bertrand Aristide, qui ignore ainsi les propos de son candidat au Sénat dans le Sud en faveur de la rentrée parlementaire en juin, soutient qu'il ne faut s'accrocher à aucune date.