17 formations politiques seront représentées à la 49 eme législature selon les résultats préliminaires du scrutin du 20 mars. Si les décisions du tribunal électoral devront confirmer la victoire de certains élus elles ne modifieront pas la configuration politique des deux chambres.

Dans tous les cas de figure la plateforme présidentielle, Inité, sera majoritaire au sénat comme à la chambre basse. Avec 17 membres au grand corps, Inité s'assure d'une majorité absolue, et est en position d'imposer sa loi face à une opposition hétéroclite. L'Alternative avec 7 membres s'alliera avec les deux élus de AAA et les 3 sénateurs de Lavni, Pont et Konba.

A la chambre basse la situation risque d'être plus complexe avec une majorité relative pour l'Inité avec une quarantaine d'élus. La Plateforme présidentielle reste toutefois en position de remporter d'autres sièges lors des contestations et de se renforcer avec ses alliés. Le ministre Joseph Jasmin avait la semaine dernière envisagé la possibilité d'une majorité construite.

L'Alternative est la seule autre formation politique à franchir la barre de 14 élus. AAA, l'un des rares partis à s'imposer dans plusieurs circonscriptions, est en passe de renforcer sa présence à la chambre basse avec 9 élus. Deux autres regroupements proche de la mouvance lavalas espèrent décrocher 16 sièges ( 9 Ansanm Nou Fò et 7 Lavni). Le regroupement Rasanblé, réputé proche de l'Alternative, est en position de décrocher 4 sièges.

Les autres formations Libération, Mochrena, Kombite, Repons Peyizan, Pont, Mas, Model-PRDH, Plaph, Veye Yo et Respè pourraient décrocher plus d'une vingtaine de sièges.

Plus d'une cinquantaine de partis et regroupements avaient pris part aux élections présidentielles et législatives.

LLM / radio Métropole Haïti