L'Exécutif décide de rapporter l'arrêté publié le 29 septembre convoquant le peuple en ses comices le 19 mars 2000. Cette décision a été adoptée par l'Exécutif en raison du report de la date des élections du 19 mars par le CEP. Dans cet arrêté, le Gouvernement n'a pas fait mention des dates du 9 avril et du 21 mai fixées par le CEP pour l'organisation des prochaines élections. Rappelons que l'arrêté portant sur la convocation du peuple en ses comices est un document essentiel dans le cadre de l'organisation des élections.

Parallèlement, le Premier Ministre, Jacques Edouard Alexis, a formellement demandé une pause dans le processus électoral. Selon Jacques Edouard Alexis, il faut résoudre les difficultés qui entourent l'organisation des élections. Par ailleurs, le Premier Ministre s'interroge sur la capacité de la PNH à garantir l'ordre le jour des élections en raison de son faible effectif.