L'organisation politique "Efò ak Solidarite pou Konstwi yon Altènativ Nasyonal ak Popilè"(Effort et Solidarité pour Construire une Alternative Nationale et Populaire) (ESKANP) appelle l'Exécutif à trouver un terrain d'entente avec le CEP pour organiser les élections à temps. L'ESKANP estime que les législatives et locales devraient se tenir dans un délai raisonnable pour ne pas avoir de graves conséquences sur les élections présidentielles. Les responsables de ESKANP indiquent que le Président de la République est en droit de réclamer une évaluation du processus, en butte à certaines difficultés. Toutefois, un dirigeant de cette formation politique, Kelly Bastien, estime que l'enquête de l'Exécutif devrait se circonscrire dans un temps relativement court.

Par ailleurs, ESKANP a dénoncé une vaste répression de ses proches à Miragoâne orchestrée par la police. Cette organisation accuse le Commissaire de Police de la ville, d'exécuter un agenda politique.