Le sénateur Judnel Jean et l'ex sénateur Rudy Heriveaux ont été exclus de leurs partis respectifs AAA et Ansanm Nou Fò. Il est reproché au sénateur Jean et au docteur Heriveaux d'avoir apporté leur appui au vote de la loi d'urgence.

La formation politique de Youri Latortue, Ayiti an Aksyon (AAA) a déploré l'attitude du sénateur Jean qui n'avait pas respecté les consignes du parti lors de la séance consacrée au vote de la loi d'urgence. Le sénateur Jean, élu sous la bannière de la Fusion des Sociaux-démocrates, était devenu membre de AAA mais avait préféré rejoindre le groupe majoritaire de l'INITE au grand corps.

Le comportement de Rudy Heriveaux est également désapprouvé par le directoire de Ansanm Nou Fò. Le docteur Heriveaux s'était inscrit sous la bannière de Ansanm Nou fò afin de participer aux sénatoriales. Après le rejet du dossier de Fanmi Lavalas par le CEP, des candidats de ce parti s'étaient inscrit sous la bannière d'autres regroupements politiques dont Ansanm Nou Fò et OLA.

L'ex président de la chambre basse, Pierre Eric Jean Jacques, coordonnateur général de Ansanm Nou fò, a pris ses distances vis-à-vis du président René Préval. Ancien cacique de Lespwa, Eric Jean Jacques appelle aujourd'hui à la poursuite de la mobilisation anti-gouvernementale. Il dénonce l'adoption de lois inconstitutionnelles et l'incapacité du gouvernement à satisfaire les besoins urgents de la population.

Ansanm Nou Fò estime que le chef de l'Etat encourage la corruption au sein de l'administration publique et la violation de la souveraineté nationale. D'anciens hauts cadres du gouvernement lavalas, dont Mario Dupuy, ancien secrétaire d'état à la communication, Joses Ulysse et Dismy Cesar, figurent parmi les membres du directoire de Ansanm Nou Fò.

LLM / Radio Métropole Haïti