Port-au-Prince n'a plus de service de pompier, à la première secousse son service de pompiers, a été enseveli. Beaucoup de rues sont jonchées de cadavres et on voit des gens, on voit apparaître une jambe, un bras, dans des tas de ferraille et de béton. il y a des survivants qui appellent à l'aide mais personnes ne peut réellement les aider sans mettre leur vie en péril. A tous moment tous peut s'effondrer et créer de nouvelles victimes. Les moyens matériel manque, tous et à reconstruire selon des sources diplomatique. Dans la zone du canapé vert il ne reste presque plus de maison debout. D'après l'ambassadeur de France en Haïti il va falloir reloger 2 millions de personnes. mais la question c'est où ? Tous les hôpitaux de la capital sont fortement endommagés et fermés. MSF accueil les victimes, mais vue leurs grandes nombre ont du fermer leurs portes. Certain témoins ont vue des gens mourir devant le centre MSF faute de soin.

Un hôpital mobile est attendu aujourd'hui. La Croix Rouge doit envoyé jeudi 40 tonnes de médicaments et de kits médicaux en Haïti.

Un membre de l'ONG MSF ,Stefano Zannini a déclare "Je me suis rendu dans cinq centres médicaux dont un grand hôpital et la plupart d'entre eux ne fonctionnaient pas. Beaucoup sont détruits et j'ai vu un nombre bouleversant de corps".

Hans van Dillen, coordinateur de MSF en Haïti, raconte tant qu'à lui : "Des centaines de milliers de personnes ont dormi dans les rues car elles n'ont plus de logement. Nous avons pu voir des fractures ouvertes, des blessures à la tête. Le problème est que nous ne pouvons envoyer les gens se faire soigner correctement à ce stade"