Le Président Préval s'engage à respecter un éventuel accord issu des négociations entre Lafanmi Lavalas et l'opposition, sous les auspices de l'OEA. Toutefois, Le Chef de l'Etat précise que cet accord doit respecter la constitution et la date du 26 novembre pour la tenue des présidentielles et des sénatoriales.

Le dirigeant de la mission de bons offices de l'OEA a salué les propos tenus par le Chef de l'Etat. L'ambassadeur Luigi Einaudi rappelle que l'organisation régionale veut travailler de façon à permettre aux protagonistes de trouver une solution à la crise pour la tenue d'élections dans de bonnes conditions.