L'opposition pose des conditions avant tout dialogue avec le parti au pouvoir, Lafanmi Lavalas. La suspension des travaux de la 47 ème législature, la démission des membres du CEP et la fin des menaces contre les dirigeants politiques, sont les principales revendications formulées par le Groupe de Convergence Démocratique, dans un document soumis au Chef de la Mission de l'OEA.

L'opposition ne se fait par trop d'illusions sur les chances de succès de cette mission. Le 25 septembre au soir, l'émissaire de l'OEA a eu une nouvelle rencontre avec les membres de Fanmi Lavalas. Le parti était représenté par Jean Marie Cherestal et Yvon Neptune. Rien n'a filtré de cet entretien qui a fait suite à la rencontre entre M. Enaudi et l'opposition.