Les membres du comité organisateur du festival International de Jazz de Port-au-Prince indiquent que tout est prêt pour le coup d’envoi qui sera donné au Parc Historique de la canne à sucre le 4 Mars 2007.

Les organisateurs estiment que le festival revêt une grande importance pour le pays, soulignant l’implication de plusieurs représentations diplomatiques, des ministères et du secteur privé.

Un des membres du comité organisateur, Yves Lafortune, affirme que le festival répond à la mission du ministère de la culture qui est de favoriser le libre accès aux biens et services culturels à la population. Il croit que ce festival permettra que les haïtiens deviennent des habitués de ce phénomène culturel qu’est le jazz.

De son coté, Joël Widmaier a mis l’accent sur le grand nombre de musiciens haïtiens jouant du jazz.

Il indique que tous les artistes haïtiens ne pouvaient performer lors de cette première édition du festival, précisant que certains artistes haïtiens évolueront lors de la seconde édition. " La première édition du festival s’étend sur une période relativement longue, ce qui entraîne des coûts élevés pour la logistique", ajoute t-il.

Des groupes en provenance de France, d’Espagne, du Mexique, du Brésil, du Canada et des Etats-Unis participeront à ce festival qui se déroulera du 4 au 11 Mars au Parc Historique de la canne à sucre et à l’institut français.

Le représentant de l’ambassade d’Espagne estime que ce festival permet de combler un vide en ce qui a trait à la musique classique en Haïti.

De son coté, le représentant de l’ambassade du Brésil indique que l’arrivée du groupe musical de Sao Paolo permet de rapprocher les communautés musicales d’Haïti, du Brésil et des autres pays participants.

" Pour le Mexique l’intérêt est de faire partie d’un événement ou plusieurs pays veulent partager leur culture", a indiqué le représentant de l’ambassade mexicaine précisant que le festival est un moyen de faire savoir qu’il y a des choses positives en Haïti.