Le Front Civico Politique Haïtien (FRONTCIP), applaudit le peuple, qui selon lui, a pris ses distances avec le second tour des élections. L'abstention de la population est une réponse claire et indiscutable à la question, à savoir, "quels secteurs contrôlent effectivement les masses populaires ou qui sont les vrais leaders".

Le retour à la paix et à la concorde pour le développement passe par des élections qui reflètent une telle évidence, selon le FRONTCIP, et appelle au plein respect des principes démocratiques pour éviter que d'autres pays nous imposent la voie à suivre pour sortir de la crise.

De plus, le Parti Démocrate Chrétien Haïtien (PDCH) salue la population qui n'a pas répondu à l'appel aux élections du dimanche 9 juillet. Pour le PDCH, la population a fait preuve de maturité en boudant, nous citons "cette mascarade électorale".

Le Porte-parole du PDCH souhaite que le Président de la République, René Préval, démissionne, afin de faciliter une issue heureuse à cette crise post-électorale.

D'autre part, le parti Fanmi Lavalas revendique la victoire au deuxième tour des législatives qui s'est déroulé dimanche. Le Porte-parole de Fanmi Lavalas, Yvon Neptune, appelle la communauté internationale au dialogue, pour tourner la plage de la crise électorale.

Le sénateur élu estime entre 5 et 10 % le taux de participation aux élections du dimanche 9 juillet .