Des habitants du quartier de Delmas 2 se sont opposés à ceux de Tokio (quartier populeux de delmas ) qui réclamaient du Conseil Electoral Provisoire ( CEP) la paie pour la journée des élections du 21 mai dernier. Ces manifestations qui se sont déroulées sur fond de pneus enflammés et de jets de pierre en direction des automobiles n'ont fait aucunes victimes.

Les protestataires de Delmas 2 accusent les riverains de Tokio de travailler pour le compte de l'opposition et la commuanuté internationale et s'opposent à tout entreposage de barricades et de pneus enflammés dans leur quartier par des intrus armés de machettes et de pistolets . Ils disent vouloir éviter toute dérive qui pourrait déboucher sur une nouvelle occupation étrangère.