Le Groupe de Convergence réclame une nouvelle fois l'annulation des élections du 21 mai dernier. Selon M. Sauveur Pierre Etienne de la direction de l'OPL, le scrutin de dimanche 11 juin, qu'il qualifie de mascarade, comporte des risques et confirme le rejet des élections dans la Grand'Anse par l'opposition.

D'autre part, le Mouvement Patriotique Pour le Sauvetage National (MPSN) appelle à la démission du Président de la République, René Préval et à l'organisation de nouvelles élections dans le pays. Dans le même temps, le MPSN rejette les résultats préliminaires publiés par le Conseil Electoral Provisoire ( CEP) et réclame l'annulation du scrutin du 21 mai.