L'opposition s'apprête à participer de manière éparpillée aux prochaines élections législatives et locales. Les différentes rencontres entre plusieurs formations politiques opposées au pouvoir, n'ont jusqu'ici pas abouti à la constitution d'un front commun.

La nécessité d'un consensus semble admise au sein de l'opposition, mais pas au point de constituer une alliance. Le pas semble difficile à franchir.

Toujours dans ce cadre, le Coordonnateur de Initiatives Démocratiques, (ID) souhaite la participation de tous les secteurs politiques aux prochianes compétitions électorales. Selon Guy ALexandre les autorités en place doivent assumer leurs responsabilités pour garantir la sécurité du processus électoral.

Le responsable de ID affirme que l'échec des prochaines élections pourrait conduire le pays dans l'incertitude la plus totale. Guy Alexandre préconise la signature d'un pacte politique entre tous les secteurs, pour favoriser la tenue des élections. Guy Alexandre se montre toutefois préoccupé par la conjoncture actuelle.