Marche pacifique le 17 avril des membres de la presse à Port-au-Prince. Ils étaient plus d'une centaine de journalistes à élevert leurs voix pour protester contre les atteintes à la liberté de la presse.

Les journalistes ont une fois de plus gagné les rues de Port-au-Prince pour tirer la sonnette d'alarme sur les dangers qui pèsent sur la liberté d'expression. Pour la deuxième fois en moins d'un an, les travailleurs de la presse ont fait part de leur inquiétude, notamment après l'assassinat du Directeur de Radio Haïti Inter, et les menaces publiques proférées contre les membres de la salle des nouvelles de Radio Vision 2000.