Les membres du CEP sont confiants dans la réalisation des élections aux nouvelles dates fixées en accord avec l'Exécutif. Selon le Conseiller Emmanuel Charles, le CEP juge réaliste le nouveau calendrier électoral.

Toutefois, le Conseiller fait appel à la compréhension de tous les secteurs de la nation pour le plein succès du scrutin. Emmanuel Charles demande également aux dirigeants du Gouvernement d'assumer leurs responsabilités en ce qui a trait à la sécurité du processus électoral ; il a également fait remarquer que l'affaire des élections représente celle de tous les haïtiens .

Interrogé sur les critiques portés par des secteurs de l'opposition concernant l'indépendance du CEP par rapport au pouvoir en place, le Conseiller reconnaît que le CEP dépend de l'Exécutif dans certains domaines. Cependant, il réitère la volonté du CEP d'organiser des élections libres et honnêtes dans le pays.