Le phénomène du kidnapping impacte négativement le tourisme et des loisirs selon l'économiste Enomy Germain qui précise que ce secteur subit de plein fouet une crise depuis 2 ans.

Intervenant ce mercredi pendant la rubrique le Point, il a jugé probable une nouvelle vague de licenciement dans les différents hôtels et restaurants du pays.

Par ailleurs le paiement des rançons hypothèque l'avenir économique des familles victimes selon l'analyse de l'économiste Enomy Germain.

Pour sa part, l'expert en question de sécurité Richard Lumarque, juge la police trop lente dans la mise en œuvre de ses plans de sécurité. Invité à la rubrique le Point ce mercredi, il a dit craindre que certaines citoyens exaspérés par cette lenteur prennent eux même en charge la lutte contre les kidnappeurs.

L'ancien officier de la police de Miami, qui dit avoir confiance dans le nouveau directeur général de l'institution, le commissaire Rameau Normil, l'incite toutefois à se débarrasser des freins qui l'empêcheraient d'agir en toute liberté.

La crainte des kidnappings peut engendrer une véritable psychose au sein de la population au quotidien, selon la psychologue Johanne Refusé.

De plus, elle explique que les victimes sont susceptibles de conserver des traumatismes mentaux toute leur vie suite à une expérience d'enlèvement.

EJ/Radio Métropole Haïti