Le secrétaire général de la Fusion des sociaux démocrates, Rosemond Pradel ne croit pas que des élections soient possible techniquement dans le contexte actuel.

L'ancien conseiller électoral estime que les défis à relever sont hors de portée de l'actuel président de la république, Jovenel Moïse.

Rosemond Pradel pense que le travail effectué par les partis de l'opposition permettra d'éviter une vacance du parlement.

Prônant « le tabula rasa » pour reconstruire Haïti sur des fondations sérieuses, le secrétaire général de la Fusion affirme que la question du président Jovenel Moïse est déjà du passé.

« Il n'ya aucune possibilité pour que la Fusion participe à un gouvernement avec le président Jovenel Moïse », annonce Rosemond Pradel.

Le secrétaire général estime que Le chef de l'État n'a plus la légitimité pour réaliser quoi que ce soit.

EJ/Radio Métropole Haïti