Le Collectif du 4 Décembre dénonce, dans une note de presse en date du 14 juillet, le fait par le président de la République, Jovenel Moïse, d'avoir sollicité de l'OEA l'envoi en Ayiti d'une commission d'audit en vue de travailler sur le dossier PetroCaribe, rejetant ainsi le travail de la Cour Supérieure des Comptes.

Indiquant avoir pris acte de la déclaration du Président de la République au journal Miami Herald, le Collectif balaie d'un revers de main l'initiative de Jovenel Moïse qui, selon lui, est scandaleuse.

‘'Cette décision déshonore, vilipende et trahit nos institutions'', peut-on lire dans cette note qui porte la signature de Jean-Robert Arguant, coordonnateur général du Collectif du 4 Décembre.

De l'avis de ce dernier, cet appel à l'OEA démontre que l'actuel occupant du Palais national n'est pas à la dimension des défis et ne fait qu'engouffrer le pays dans la crise.

S'opposant catégoriquement à cette démarche présidentielle, le Collectif du 4 Décembre appelle les autres organisations de la société civile ainsi que les forces vives du pays à faire front commun face à ce qu'il qualifie d'infamie.

Halte à la honte ! a-t-il conclu.

GEA/Radio Métropole Haïti