Des spécialistes font état d'une reprise au cours des derniers mois des voyages clandestins de migrants haïtiens vers les Etats Unis. La semaine écoulée un groupe de 10 migrants haïtiens avaient été interceptés au large de Boynton Beach.

Des migrants rapatriés par les gardes côtes américains, en début de semaine, n'ont pas caché leur volonté de refaire l'expérience d'un voyage clandestin. Ils affirment que les conditions économiques difficiles les poussent chercher un avenir meilleur en terre étrangère.

L'ambassade des Etats Unis à Port-au-Prince, exprime ses préoccupations en raison de la reprise des voyages clandestins. La représentation diplomatique américaine alerte sur les dangers encourus par les migrants. « Les dangers de ces voyages en mer sont multiples. Les bateaux interceptés par la Garde côtière américaine et ses partenaires sont souvent extrêmement surchargés, de mauvaise qualité et manquent d'équipements de sécurité. Ces bateaux sont souvent opérés par des passeurs, qui démontrent peu, sinon aucune considération pour la vie des Haïtiens quand leur seul intérêt n'est que de faire des profits. Il est connu que des passeurs n'hésitent pas à jeter des passagers à la mer ou abandonnent leurs navires. Dans certains cas, ils sont en réalité des trafiquants de personnes qui exploitent les migrants en les livrant à la servitude, l'exploitation sexuelle ou dans d'autres activités criminelles », précise une déclaration de l'ambassade.

La reprise des voyages clandestins résulte de la détérioration de la situation économique liée à l'instabilité politique. La forte dévaluation de la gourde et l'inflation à 18% combinées aux problèmes de la production nationale se sont accentués depuis les manifestations violentes de juillet 2018.

LLM / radio Métropole Haïti