Un accorda été signé cette semaine entre le gouvernement et le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) pour le financement du prochain recensement prévu en 2018.

Ce 4e recensement général de la population et de l'habitat (RGPH) sera un outil important pour le développement du pays selon le directeur régional de l'UNFPA, Esteban Caballero qui s'exprimait à cette occasion.

« Le recensement est le seul moyen qui permette d'obtenir une large gamme d'information statistique », a fait remarquer monsieur Caballero.

C'est un exercice auquel qu'un pays doit mener chaque décennie. En Haïti, le dernier recensement a été réalisé en 2003 et 14 années après des bailleurs de fonds internationaux et le gouvernement veulent refaire ce travail.

Cette opération aura pour objectif principal de dresser l'état actuel de la population en vue de recueillir les données démographiques et sociales du pays qui seront partagée par l'état haïtien et ses partenaires internationaux.

A noter que ce 4e recensement qui doit commencer en août, 2018, coûtera 30 millions de dollars, un montant qui sera notamment financé par la banque mondiale, la Banque inter américaine de développement (BID) et L'UNFPA.

EJ/Radio Métropole Haïti