Plusieurs institutions du système des Nations et des ONG apportent leur appui aux autorités haïtiennes dans la lutte contre le choléra. Le nombre de cas suspects de choléra en Haïti est en baisse a indiqué le Fonds des Nations Unies pour l'Enfance (Unicef). – il est passé de plus de 350 000 en 2011 à un peu plus de 41 000 en 2016.

Les progrès réalisés sur le long chemin vers l'éradication de la maladie n'auraient pas été possibles sans le soutien permanent de généreux donateurs comme la Direction générale pour la protection civile et les opérations d'aide humanitaire européennes de la Commission européenne (ECHO) et le partenariat solide avec le Gouvernement haïtien, le système des Nations Unies et six partenaires non gouvernementaux.

Après un pic du nombre de cas suspects de choléra dans les départements du Sud et de la Grand Anse dans les deux mois suivant l'ouragan Matthew, le nombre de cas suspects de choléra a diminué drastiquement dans les deux départements au mois de décembre, informe de son coté le bureau de coordination des affaires humanitaires (Ocha).

Entre-temps, on a noté une réduction significative du nombre de cas suspects dans les trois départements où l'incidence du choléra a été historiquement plus élevée: Centre, Artibonite et Ouest. L'amélioration de la qualité des centres de traitement, l'augmentation du nombre d'équipes d'intervention rapide et la campagne de vaccination dans le Sud et la Grand Anse ont contribué au contrôle de la maladie.

En janvier 2017, 1 856 cas suspects ont été enregistrés par le Ministère de la santé, le plus faible chiffre mensuel depuis août 2015. Toutefois, le maintien de ces tendances positives peut être menacé par le manque de financement qui est observé depuis le début de cette année.

LLM / radio Métropole Haïti