L'Office de la Protection du Citoyen se dit inquiet du déroulement du processus électoral. Dans un communiqué publié ce vendredi, l'Office de la Protection du Citoyen énumère un certain nombre de difficultés que rencontre le processus électoral.

L'OPC affirme que le droit sacré des citoyens de voter librement est menacé. L'Office Pour la Protection du Citoyen déclare que voter ne constitue pas seulement un droit mais aussi un devoir, qu'il incombe à l'Etat de motiver les citoyens à remplir cette obligation, selon le voeu de la Constitution.

L'Office s'interroge, de plus, sur la Campagne d'Education Civique qui avait été annoncée. L'OPC intervient pour rappeler qu'aucun Etat ne peut prétendre accéder à un fonctionnement démocratique sans la participation citoyenne. Cette participation ne s'exerce que lorsque le citoyen bénéficie du droit de choisir librement ses représentants, à travers des élections honnêtes et crédibles, c'est ce droit sacré qui se trouve aujourd'hui menacé, conclu cette note de l'Office Pour la Protection du Citoyen.