18 bandits ont été appréhendés le week end écoulé lors d'opérations conjointes réalisées par le Parquet de Port-au-Prince en collaboration avec les forces de l'ordre.

Le commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance de Port-au-Prince, Lucmane Dellile, annonce que 13 membres d'un gang dénommé " Guêpe Noir" ont été appréhendés. Ces bandits terrorisaient la population et avaient récemment cambriolé le dépôt d'une église catholique à Martissant. Les policiers du commissariat de carrefour ont pris part aux opérations ayant permis la capture de plusieurs bandits recherchés pour braquage et détention illégale d'armes a feu.

Dans le même temps, 4 autres criminels dont des évadés qui tentaient de fuir la capitale ont été arrêtés dans la région de Mariani.

Les forces de l'ordre ont également appréhendé Emmanuel Polynice, recherché pour son implication dans l'assassinat d'un juge suppléant de la Croix-des-Bouquets. Le chef du Parquet informe que M. Polynice est un membre d'un gang de Ti Bois sur les hauteurs de Martissant. Un autre bandit de Grand Ravine, Manuel Jean David dit " Ti Dadi" a également été appréhendé.

Le commissaire du gouvernement annonce la poursuite des opérations en vue de capturer les criminels qui sèment le deuil dans les familles. La justice doit semer la terreur dans le camp des bandits, lance M. Dellile qui a laissé entendre que des poursuites seront lancées contre ceux qui financent les groupes armés. Pour le chef du Parquet les bandits sont à la solde de certaines personnalités qui tirent des bénéfices de ces forfaits.

LLM / radio Métropole Haïti