Le président du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ), Arnel Joseph, confirme que trois personnalités ont été désignées pour représenter le pouvoir judiciaire au sein du Conseil Electoral Permanent.

Cependant certains juristes assurent que plusieurs conseillers judiciaires n'approuvent pas les désignations réalisées par le président du CSPJ.

Hier mercredi, deux des membres du CSPJ, Dilia Lemaire et Néhémie Joseph avaient fait montre d'une grande prudence dans le dossier. Ils n'ont pas souhaité faire de commentaires sur les dissensions entre le président et 4 autres membres du CSPJ qui avaient abandonné la salle lors de la séance d'analyse des dossiers.

Néhémie Joseph et Dilia Lemaire ont justifié leur refus de répondre aux questions des journalistes par la nécessité de réaliser d'autres séances de travail avec le président du CSPJ.

Pour une fois le porte parole du CSPJ n'a pas voulu apporter des précisions sur la rencontre ayant provoqué le désaccord. Cependant les deux membres du CSPJ refusent de considérer la situation comme une impasse.

Le président du CSPJ de son coté croit que le processus de sélection des personnalité désignées pour le CEP s'était déroulé normalement. M. Arnel Joseph concède toutefois que seulement 4 conseillers étaient dans la salle après le départ de 4 membres mecontents de la procédure adoptée. Il considère l'abandon de la séance comme un vote d'abstention ce qui lui permet de trancher avec son vote comptant double.

Interrogé sur la non certification des personnalités désignées, M. Joseph révèle que l'option de certification après la désignation avait été envisagée.

Le conseiller Max Elibert, en voyage à l'étranger, n'avait pas pris part à la dernière séance de travail du CSPJ. Sa présence lors de la prochaine réunion permettra de trouver une majorité de 5 votes pour la désignation des membres du CEP.

LLM / radio Métropole Haïti