Le sénateur Youri Latortue exige la poursuite de l'enquête sur l'agression sexuelle de deux casques bleus pakistanais sur un jeune haïtien.

Roody Jean, un adolescent de 14 ans souffrant d'une déficience psychologique et trois témoins ont dénoncé les deux casques bleus pakistanais cantonnés aux Gonaïves.

Le sénateur Latortue informe qu'in certificat médical a confirmé des lésions au niveau de l'anus de l'adolescent.

L'identité des casques bleus a été confirmée par Roddy Jean et les trois témoins. Il s'agit des FPU 11166 et 11836.

Des enquêteurs de la mission de l'ONU et du Parquet de Port-au-Prince avaient collaboré dans l'enquête sur le viol perpétré le 19 janvier 2012. Le major commandant de l'unité pakistanaise aux Gonaïves est accusé de complicité dans une tentative de soustraire la victime à la justice.

Les pakistanais avaient enlevé Roody Jean qui a été gardé pendant 48 heures au baraquement de la Minustah au Cap Haïtien grâce à l'aide d'un musulman haïtien, Vladimir Alexandre. L'objectif était d'empêcher la poursuite de l'enquête jusqu'au départ du contingent le 27 février prochain, rapporte le sénateur Latortue..

Le président de la commission sénatoriale de justice s'indigne du comportement des casques bleus qui profite de l'immunité pour créer un réseau d'agressions sexuelles. Selon les témoins, les abus sexuelles sur Roody Jean étaient une véritable pratique. Au moins à 5 reprises dans des occasions différentes, Roody Jean avait été violé par les casques bleus pakistanais, explique t-ils. Les agresseurs avaient à chaque fois offert l'équivalent de 15 dollars US à la victime pour acheter son silence.

LLM / radio Métropole Haïti