De 150 millions de gourdes, l'enveloppe allouée à la présidence est passée à près de 800 millions de gourdes, soit une augmentation de plus de 600 millions de gourdes. Parallèlement, le budget des autres secteurs sont révisés à la baisse . Le Palais National va s'erriger en super Ministère pour gérer tous les projets de l'Etat, a dénoncé le sénateur Samuel Madistin. Le parlementaire croit savoir que le président élu du 26 novembre, Jean Bertrand Aristide, va à nouveau mettre sur pied les petits projets de la présidence, qui avaient encouragé la corruption et la gabegie administrative selon M. Madistin. Il pense que les lavalassiens vont conduire le pays à la catastrophe.

Le porte parole de la Fanmi Lavalas, Yvon Neptune se veut plutôt rassurant . M. Neptune qui est également président du Sénat contesté a annoncé que le parlement ne fera pas de cadeau à l'Exécutif lavalas . Le projet de loi rectificative sur le budget national sera analysé en chambres séparées avant d'être ratifié, a fait savoir Yvon Neptune qui a rappelé que le parlement a un droit de regard sur tout ce que fait l'Exécutif . « le budget remanié doit avant tout répondre aux besoins du peuple haitien, tout ce qui n'est pas correcte dans ce projet sera sanctionné » a laissé entendre le porte-parole de la Fanmi Lavalas.

Le ministre des Finances, Fred Joseph, a déposé le projet de budget remanié, au parlement, la semaine dernière. De 13 milliards 400 millions, l'enveloppe nationale est passée à 10 milliards 600 millions pour la période 2000/2001.