Après trois (3) jours d'arrêt, toutes les stations d'essence reprennent ce jeudi 14 septembre leurs activités, en dépit du fait que l'ANADIPP n'ait pas encore trouvé satisfaction à propos de l'indexation de marges de profit des distributeurs. L'association maintient que l'augmentation des prix du carburant sans cette indexation est nettement désavantageuse pour ses membres. L'ANADIPP, qui dit vouloir faire preuve de bonne foi, précise que la reprise a été décidée pour quinze (15) jours ; entre temps, le dossier sera traité par une commission tripartite incluant, l'ANADIPP, le Gouvernement, et les compagnies pétrolières.

A noter que ce matin, des files de voitures ont été observées dans certaines stations de la capitale. Le vice-président de l'ANADIPP, M. Lesly Germain, a précisé que certaines stations risquaient de ne pas pouvoir desservir la clientèle ce jeudi en attendant leur approvisionnement.

Le sénateur Renaud Bernardin souhaite que l'Etat réduise ses profits sur le carburant pour trouver une solution au problème de marge soulevé par l'Association Nationale des Distributeurs de Produits Pétroliers (ANADIPP).

Le dirigeant du Pati Louvri Baryè (PLB) suggère au gouvernement d'identifier d'autres produits non essentiels à taxer afin de récupérer des fonds.