“Une même origine, n’oublie pas”, c’est le thème d’une semaine de sensibilisation sur la traite négrière transatlantique, du lundi 30 avril au vendredi 3 mai 2002. L’initiative du Réseau des Ecoles Haïtiennes Associées de l’UNESCO vise, entre autres, à rétablir la mémoire collective sur la traite négrière, vulgariser la vérité que tous les êtres humains viennent d’Afrique.

" Quelque soit la couleur de votre peau, votre nationalité ou encore votre situation socio-économique, vous êtes d’origine africaine, le berceau de l’humanité. Il n’y a aucune honte d’être africain, indien ou caraïbéen ". C’est ce message qu’il faut transmettre aux haïtiens en particulier les élèves, les universitaires et les professeurs de Sciences Sociales, soutient le coodonnateur de la semaine de sensibilisation sur la traite négrière, Emmanuel Buteau.

" Certes, les torts subis par nos grands parents ont laissé des séquelles irréparables. Cependant, l’heure n’est plus aux rancunes sordides mais au dépassement de soi ", poursuit le professeur Buteau pour qui l'heure est au dialogue afin de mettre en évidence ou aider à découvrir les conséquences économiques, politiques et sociales de la traite négrière et porter les puissances colonisatrices à reconnaitre les souffrances infligées aux exploités de jadis.

Pour sa part, Florence Jean Louis Dupuy, représentante du gouvernement haitien auprès de l’UNESCO, a laissé entendre qu’on ne devrait pas chercher à déterrer la hâche de guerre. Elle estime important de chercher à savoir toute la vérité sur la traite négrière transatlantique. Madame Dupuy pense qu’une bonne compréhension du passé peut aider à construire le futur. D’où la nécessité, selon elle, d’encourager les projets pilotes visant à mieux préparer les jeunes.

Cette approche est partagée par l’UNESCO qui appuie le Réseau des Ecoles Haïtiennes Associées. Ce réseau qui compte un nombre important d’établissements scolaires développe divers types de projets: séminaires de formation, élaboration de livrets de dessins d’élèves sur la traite négrière notamment.