Le professeur Hervé Denis a rendu l'âme le dimanche 21 avril 2002 en sa résidence à Port-au-Prince des suites d’un cancer à l’estomac, selon des sources proches de sa famille. M. Denis a suivi pendant ces derniers mois des traitements à l’étranger et s’était décidé à rentrer au pays, il y a quinze (15) jours. L'homme de théâtre avait été pendant deux (2) fois premier ministre désigné sous la présidence de René Préval. Son choix avait été rejeté par l’Organisation du Peupele en Lutte (OPL) qui disposait de la majorité au Parlement. Le comédien de renommée internationale avait été ministre de l’information du président Aristide durant la période du coup d’Etat. M. Denis allait plus tard se démarquer du mouvement Lavalas et allait augmenter le nombre d’opposants au pouvoir actuel. Il avait été très virulent contre le régime en place notamment sur le dossier des élections contestées de mai et de novembre 2000. Suite au scrutin de 2000, Hervé Denis avait fait de nombreuses déclarations dans la presse pour appeler les citoyens à constituer une alternative au pouvoir Lavalas. “ Il s’est passé quelque chose de très important le 21 mai 2000. Le peuple a fait clairement comprendre qu’on ne peut pas se permettre d’ignorer son droit de vote” avait-il déclaré au lendemain des élections législatives et locales du 21 mai 2000.

Depuis plusieurs mois, Hervé Denis avait disparu de l’arène politique en raison de sa maladie qui l’a emporté le dimanche 21 avril. La date des funérailles de l’homme politique et de théatre Hervé Denis n’a pas encore été fixée. Le dirigeant du MIDH, Marc Louis Bazin, pleure la disparition d'un homme sincère qui rêvait d’une société haïtienne évoluant dans des normes démocratiques. “ C’était un bon collaborateur, un grand visionnaire jamais en panne d’idées et un homme honnête”, a déclaré M. Bazin.