FOKAL lance ce 15 mars un cycle hebdomadaire de projections de films documentaires « MARDI.doc », chaque mardi à 5 PM dans l'auditorium du centre culturel de l'avenue Christophe.

Selon des informations disponibles sur le site de la FOKAL, ce cycle de documentaires se veut une fenêtre sur le monde, sur les questions de justice et de changement social à travers des films d'auteurs mais aussi des films pédagogiques. C'est une opportunité pour de jeunes réalisateurs de s'inspirer d'écritures cinématographiques différentes sur des sujets proches de ceux qu'ils pourraient traiter en Haïti. Les séances sont gratuites et le programme sera annoncé mensuellement.

Suites aux projections, les films diffusés dans le cadre des « MARDI.doc » seront disponibles pour être visionnés à la Bibliothèque Monique Calixte.

A la suite de la Rencontre des mémoires Haïti -Argentine organisée par FOKAL, MARDI.doc plonge dans les questions de justice internationale et de lutte contre l'impunité avec deux films de Pamela Yates au cours de ce mois : D'abord « Le Moment de vérité, la bataille pour la Cour pénale internationale » (The Reckonning) en projection le mardi 15 mars, puis « Grain de sable, comment coincer un dictateur » (Granito, How to nail a dictator) le mardi d'après.

A la fin du 20ième siècle, en réponse aux atrocités de masses répétées à travers le monde, 120 pays se réunissaient afin de créer la Cour Pénale Internationale (CPI) à La Haye (Pays-Bas), la première du genre à un niveau international qui soit permanente, indépendante (créée par traité) afin de poursuivre les auteurs de crimes contre l'humanité, crimes de guerre et génocide. La Cour Pénale Internationale (CPI) représente la tentative la plus ambitieuse jusqu'à ce jour d'appliquer la règle de droit à l'échelle mondiale et de protéger les droits humains les plus élémentaires.

La CPI émerge d'un monde où les nations souveraines sont de plus en plus interdépendantes et à risque. « Le Moment de vérité » suit le dynamique procureur de la CPI, Luis Moreno Ocampo et son équipe pendant 3 ans à travers 4 continents, alors qu'il lance des mandats d'arrêts à l'encontre des leaders de l'Armée de Résistance du Seigneur en Ouganda, met en procès les chefs de guerre congolais (RDC), secoue le système judiciaire colombien et inculpe le Président soudanais Omar Al-Bashir pour génocide au Darfour, exhortant le conseil de sécurité de l'ONU à l'arrêter. Mais monter des dossiers à charge de criminels de guerre et auteurs de génocides relève d'un immense défi, alors que le procureur a un mandat judiciaire mais pas de force de police. Il doit sans cesse mettre sous pression la communauté internationale afin d'obtenir la volonté politique indispensable à l'atteinte de ses objectifs : démontrer l'efficacité de la CPI. Le film prend la mesure du contexte international qui a permis la création de la cour et qui met aujourd'hui sa réussite en danger.

« Le Temps de Vérité, la bataille pour la Cour pénale internationale » (The Reckonning), de Pamela Yates, Skylight Productions, USA, 2009, 60 min.

EJ/Radio Métropole Haïti