Le grand classique de Frankétienne, sera repris de façon exceptionnelle jeudi et vendredi à la salle Unesco de la FOKAL

La femme elle-même se refuse à expulser d'elle cette créature dont elle sera responsable et qu'elle ne se sent pas la force d'assumer seule - l'homme a laissé sa semence dans son corps et s'en est allé). Sa mère, Mansia aveugle mais clairvoyante et dépositaire d'un certain savoir et d'une longue expérience, insufflera à sa fille les ferments de révolte, la conscience de sa situation, la nécessité, pour renaître, de se débarrasser des sédiments que les siècles ont laissés dans l'âme et le comportement des femmes.

Selon des informations disponibles sur le site de la FOKAL , Paula Clermont Péan a interprété Kaselezo à sa création en 1985, dans la mise en scène de Jean-Pierre Bernay à L'institut français. La pièce a été ensuite jouée au théâtre de Beaubourg à Paris, à l'auditorium du Plateau et au théâtre de l'Uquam à Montréal, en Guadeloupe et à la Martinique.

Paula reprend la pièce à plusieurs reprises, dans ses propres mises en scène, à Port-au-Prince et en province. Elle recrée le spectacle avec différentes distributions en 1998, en 2008 et en 2015, dans le cadre du Festival Quatre Chemins.

Au fil des différentes versions, le spectacle se renforce esthétiquement et s'imprègne de plus en plus fortement du vécu de femmes vivant au cœur d'une société terriblement blessée dans sa dignité.

EJ/Radio Métropole Haïti