Les scientifiques Daniel et Ginette Mathurin révèlent que des membres du gouvernement y compris le premier ministre sont informés des recherches sur les hydrocarbures en Haïti. " J’ai envoyé des documents aux ministres sur lesquels il y aura des prises de décisions à long terme ", déclare Daniel Mathurin faisant remarquer que dans une dizaine d’années on ressentira fortement les implications financières des changements climatiques.

Répondant aux critiques des pessimistes sur la présence de sites pétrolifères en Haïti, Daniel Mathurin se réjouit que le débat soit maintenant véritablement lancé. " Un chercheur français qui a réalisé des prospections dans le pays nous a dit que le pétrole haïtien est d’une grande qualité", déclarent Daniel et Ginette Mathurin pour qui l’ancienneté explique la pureté d’un gisement. " Le sous sol d’Haïti est vieux de 200 à 800 millions d’années ", explique t-il.

Selon Daniel Mathurin, le chef de l’état et le premier ministre sont régulièrement informés des recherches réalisées et ont fait montre d’intérêt pour les sites pétrolifères.

Il révèle que des membres du secteur privé envisagent la mise en place d’une raffinerie qui permettra, outre de répondre aux besoins énergétiques de la population, mais aussi de former des techniciens haïtiens dans le domaine de la pétrochimie. " On estime que l’exploitation du pétrole haïtien dans une trentaine d’années sera plus bénéfique pour le pays", dit-il soulignant que le premier ministre Alexis a eu un entretien avec ces entrepreneurs.

Toutefois Daniel Mathurin privilégie le nucléaire, puis qu’il est possible de produire entre 900 et 1 500 mégawatts d’électricité.

Selon Daniel Mathurin les principales régions dotées de sites pétrolifères sont Thomonde, Maïssade, Caradeu ( Tabarre), Golfe de la Gonave, Gros Morne et presqu’île du Nord-ouest.

Tout en mettant l’accent sur la nécessité pour le pays d’exploiter ses ressources pétrolières, les scientifiques rappellent que l’utilisation du pétrole est néfaste et sera a long terme remplacé en partie par des énergies renouvelables.